J'ai profité des vacances de printempspour (re)lire attentivement Famille presque Zéro Déchet - Ze guide (j'en parle ici). J'ai en effet besoin de recettes pour le ménage et les cosmétiques. Je découvre leur blog que je vous invite à aller visiter ici ! J'aime l'humour de l'écriture et la simplicité. Je découvre de nouvelles astuces, notamment grâce aux multiples commentaires sous chaque article. La communauté ZD est riche !

J'entends également parler du livre 

Zéro Déchet 100 astuces pour alléger sa vie

de Béa Johnson. Il s'agit d'une française installée aux Etats-Unis qui prône le zéro déchet et un mode de vie minimaliste. Voici mon avis (qui reste personnel attention, chacun le sien bien sûr !) :

41i-2Q1CqKL

J'aime Les astuces, les recettes, le carnet d'adresses, la franchise, l'esprit "carré" pour ceux qui ne se savent pas par où commencer (pour chaque domaine de la vie et de la maison, des étapes claires et des conseils structurés).. Une écriture simple quoique parfois un peu trop littéraire pour le sujet. Voici les 5 étapes qui forment la conduite proposée par Béa Johnson :

 

20170515_212202

 

J'aime moins Le bandeau "comment j'ai réalisé 40% d'économies en réduisant mes déchets". En effet, lorsque l'on part avec le mode de vie et les ressources de sa "vie d'avant", totalement disproportionnés par rapport à notre vie, il est plus facile de réduire ses dépenses. Or, ce sont les dernières étapes et les derniers détails les plus difficiles et nous partons avec moins d'étapes à parcourir qu'elle. C'est comme lorsque l'on veut perdre du poids, les derniers kilos sont les plus difficiles à perdre.

J'aime également moins l'esprit minimaliste à l'extrême. Nous n'accorddons pas de valeur matérielle aux objets mais une valeur sentimentale liée à nos parents, grands-parents, ... Nous aimons les vieilles choses, nous aimons chiner ou fabriquer notre décoration. Je ne veux pas m'empêcher non plus de mettre mon seul chemisier à laver alors que j'ai transpiré de ma journée passée "sur le front" avec les enfants à l'école. Bref, je trouve cela trop extrême. Cela dit, je suis d'accord, ce que nous n'utilisons pas, nous ne le gardons pas. Nous ne nous sentons ainsi  pas encombrés.