Cet article cherche à répertorier quelques idées et conseils pour débuter lorsque l'on souhaite s'inscrire dans une démarche plus respectueuse de notre environnement.

Je remercie la meilleure amie de ma petite soeur : en débutant dans cette direction, elle m'a posée quelques questions et cela m'a donné envie de partager les réponses.

Cet article n'a pourtant pas la prétention d'être exhaustif, c'est pourquoi je me ferai un plaisir de recevoir vos remarques et suggestions, et d'ajouter vos idées !

Vous trouverez également quelques astuces et recettes expliquées sur le blog, ainsi que des liens vers d'autres blogs dont certains articles sont très intéressants.

Bien entendu, il n'y a pas d'ordre à respecter et chacun avance à son rythme, avec ses moyens, son temps, ses besoins, ... bonne lecture et zou !

IMG_20180517_200916

1) Le désencombrement : vous entendrez parler de « minimalisme », il s’agit de la version extrême, c’est-à-dire vivre avec le strict minimum (par exemple avoir une « garde-robe capsule » de 33 pièces, vêtements, sous-vêtements, manteaux et chaussures compris). Monsieur et moi ne le sommes pas dans tout. Par exemple, on aime la déco, les objets du passé, moi mes livres, lui ses vinyles, … Cependant on a désencombré la maison, notamment :

- en cuisine, ustensiles et vaisselle limités au nécessaire (par exemple, plus d’essoreuse à salade, un torchon suffit) ;DSCF8435

- salle de bains, hygiène et cosmétiques : le minimum de produits ;

- entretien/ménage : le minimum de produits (par exemple, pour la vaisselle un simple pain de savon de Marseille et une brosse) ;

- vêtements : on a donné tout ce que l’on n’a porté qu’une fois ou pas du tout durant une saison ;

- etc...

Le principal est, pour chaque objet, de se demander :

- s'il est utilisé,

- si on lui accorde une valeur (utilitaire, sentimentale, ...),

- si on peut s'en passer.

Enfin, pensez à donner, vendre, etc. S’il y a des objets dont vous ne savez pas quoi faire, il existe toujours des solutions, entre autres Le bon coin, Donnons.org, Emmaüs et autres associations, recycleries, voisins, amis, famille, boîtes de partage dans les villes comme les boîtes à livres, Lunettes sans frontière, pharmacie pour les médocs (sans les boîtes et notices qui vont au recyclage), ...

 

2) Réduire le plastique : supprimer tout le plastique est quasi impossible puisqu’il y en a partout. Mais vous pouvez le réduire énormément en :

- achetant en vrac ;

- vous mettant au fait-maison (cuisine, entretien, ...) ;

- effectuant des achats responsables. J’entends par là qu’à chaque fois que vous avez besoin d’un objet, cherchez la version la plus éthique et responsable possible : matériaux utilisés (pour ce qui est des tissus, un ptit tour ici), lieux de provenance et de fabrication, achats d’occasion, …

Par exemple, dans la cuisine, nous avons commencé à remplacer petit à petit les ustensiles en plastique par du verre, de l’inox, de la porcelaine, du bois… Bien sûr, il ne faut pas tout remplacer d’un coup si les objets fonctionnent !

Autre exemple, les vêtements : toutes les matières telles que le polyester ou l'élasthanne contiennent du plastique, du pétrole. D’infimes petites particules sont déversées dans la nature à chaque machine à laver. Alors il ne s’agit pas de se débarrasser de votre garde-robe mais plutôt de réfléchir à chaque nouvel achat.

 

3) Arrêter d’utiliser des objets à usage unique (coton-tige, pailles, ...) :

- au quotidien voici quelques idées d'alternatives ici ;

- en sortie, pensez à avoir dans votre sac une gourde, un sac à vrac, un gobelet ou une tasse, ...

 

4) Refuser : beaucoup de choses constituent des déchets que vous pouvez éviter, dans les magasins, les banques, … Malheureusement, beaucoup viennent aussi de l’extérieur (cadeaux, invités qui amènent des aliments emballés, …). Tout le monde autour de nous ne joue pas le jeu. Cependant, plus tu en parles, plus ça fait son chemin ! Quelques idées ici.

147-large_default

 

5) Ne pas "offrir" de déchets : vous ne pourrez pas toujours offrir des cadeaux sans emballages mais vous pouvez les réduire et montrer l'exemple. Vous pouvez :

- privilégier les cadeaux groupés, les cadeaux faits-maison, les cadeaux expériences et évènements (cours de cuisinet, etc.) ;

- ne plus acheter de papier cadeau : récupérer celui des cadeaux que l’on vous offre et le réutiliser,  prendre du journal, du tissu (le furoshiki) … ;

- apporter votre contribution à un repas dans vos propres contenants et ne pas oublier de les récuperer en rentrant !

 

 6) Privilégier le local : ce n’est pas toujours « bio » mais vous permettez aux producteurs locaux de vivre, c’est parfois même moins cher et cela court-circuite l'habituelle grande distribution.

- De nombreuses associations de producteurs locaux proposent des ventes directes, dans un magasin ou sous forme de paniers, n'hésitez-pas à rechercher autour de vous ! Certains magasins bio mettent en valeur les produits locaux.

- Cela ne concerne pas que l’alimentaire. Comme je vous le disais plus haut, quand vous achetez, regardez la provenance. Cela sous-entend d'être attentif aux étiquettes, de ne pas hésiter à demander lorsque ce n'est pas clair, de se méfier également sur internet, ...

- Observez aussi la nature, elle a plein de ressources locales et gratuites ! (pissenlits, orties, lierre, aromates, ...)

 

Nous n’allons personnellement plus au supermarché qu’une fois par mois - encore trop à notre goût -  mais il nous reste des achats tels que le papier toilette (hors de prix à la Biocoop mais je n'en utilise plus, il est pour Monsieur et les invités), la bière (la locale coûte beaucoup trop cher alors c'est occasionnellement), d’autres alcools, le vinaigre blanc. Je sais que les magasins Day by Day pourraient nous procurer papier toilette et vinaigre mais il n'y en a pas à proximité de la maison.

 

7) Faire ses courses en évitant au maximum les emballages, quelques idées :

- utiliser des sacs à vrac en tissu et des bocaux en verre : pour fruits et légumes, épicerie sèche, le pain, etc... ;DSCF8430

- avoir toujours dans son sac à main et sa voiture un sac en tissu (genre totebag) pour les imprévus ;

- utiliser des boîtes en verre pour viande, fromage, poisson, beurre, crème fraîche, … ;

- acheter des boissons en bouteilles en verre, si possible réutilisables (par exemple le lait à la ferme). Sinon, réutiliser les bouteilles pour la lessive ou autre ;

- éviter trop de commandes internet car peu de vendeurs proposent un emballage sans plastique ;

- chercher à acheter directement au producteur, …

Beaucoup de commerçants acceptent de nous servir ainsi, il faut expliquer la démarche.

 

8) Réduire les déchets « invisibles » comme :

- l’eau : attention à la douche (tous les jours ce n’est pas nécessaire pour la peau, une toilette suffit), la vaisselle, le nettoyage des légumes (remplir un petit récipient puis le vider pour arroser des plantes), le potager (pailler évite l’arrosage), la chasse d’eau (toilettes sèches, eau de pluie filtrée, lave- main au-dessus de la chasse d’eau pour réutiliser l’eau, brique dans la chasse d’eau), … ;

- l’électricité : lumières, objets branchés, trop d’appareils électriques, chauffage, … Nous avons choisi le seul fournisseur coopératif et ne produisant que de l’électricité « verte », Enercoop. C’est certes plus cher mais cela correspond à nos convictions ;

- le chauffage : bien isoler bien sûr, ne pas trop chauffer (ne pas hésiter à remettre un pull), ... ;

- l'essence/le pétrole : réfléchir avant d'effectuer un trajet en voiture, penser aux transports en commun, au vélo, à la marche (!), au covoiturage, regrouper plusieurs buts en un seul trajet (par exemple courses et travail), ...

Bien entendu, cela dépend encore une fois de notre situation familiale, géographique, financière, ...

 

9) Favoriser le fait-maison : ce n’est pas toujours facile car entre le travail, les loisirs et les enfants, le temps vient parfois à manquer. Mais on est fier de consommer ses propres produits, rassuré de manger sainement, de se laver sainement, …

DSCF8754

- Vous trouverez quelques recettes cosmétiques et d'entretien ici, c'est une rubrique en cours de construction.

- Pour l’alimentation, vous trouverez  plein d’idées sur internet de recettes zéro déchets, d’idées de consommation des fânes par exemple, etc...

Pour la yaourtière, j’ai investi dans la multidélices (d’occasion) car elle a l’avantage d’avoir les fonctions yaourt, fromage et vapeur (gâteaux, crèmes, verrines salées ou sucrées, …). Pour les yaourts, j'ai trouvé cet article très intéressant (j'ai suivi les conseils et cela fonctionne !) : Faire ses yaourts maison. 

 

10) Trier correctement : il faut bien faire attention à la poubelle choisie pour chaque déchet. Et bien sûr, avant de jeter, se demander si cela pourrait servir autrement : une nouvelle fonction pour l’objet, à quelqu’un d’autre, etc...

- Compost : tout l’alimentaire sauf huiles et sauces. Certains disent "pas d’agrumes" mais si vous n'en avez pas une quantité pharaonique d'un coup et que le compost est équilibré, aucun problème !  Vous pouvez également mettre le carton non teinté en petits bouts (mandrins des rouleaux de papier toilette par exemple), le contenu des toilettes sèches et d’autres petites choses. Attention, pas d’excréments de chat ! Cet article est intéressant et permet de comprendre l'importance d'un compost équilibré : Le compostage des toilettes sèches.

- Pharmacie : médicaments sans emballages cartons et notices.

- Collectes particulières : bornes à papiers, journaux, verres, ampoules, piles, outils d’écriture, … il faut se renseigner sur les points de collectes locaux. Terracycle en propose.

- Déchetterie : déchets encombrants, dangereux.

- Poubelle de recyclage : presque tous les emballages quand ils auront fini d’harmoniser le tri en France.

- Poubelle ménagère : presque rien finalement !

 

11) Faire attention aux innombrables idées trouvées sur internet. Voici quelques erreurs à éviter :

- Mélanger à l’avance dans un contenant bicarbonate de soude et vinaigre blanc car leurs PH opposés annulent les propriétés de chacun (il y a une réaction lors du mélange qui permet en effet de nettoyer en profondeur puis il devient neutre). A faire sur le moment donc !  De plus amples détails chez Banana Pancakes.

- Utiliser le même bicarbonate de soude pour cosmétique et entretien : l’alimentaire est plus raffiné et le technique peut encore contenir des traces de métaux.

- Utiliser des huiles essentielles à tout-va : certaines sont dangereuses selon les situations (femme enceinte, enfants, soleil, …). Elles sont loin d’être indispensables et sont donc à utiliser avec précaution en se renseignant avant à chaque fois. Par exemple, inutiles dans le bidon de lessive car leur effet s’annule lors de la machine.

- Se ruer dans un point de vente et acheter des dizaines de pots d'huiles végétales et d'huiles essentielles : elles ont toutes des propriétés intéressantes, diverses et variées mais ces dernières se recoupent parfois Autrement-dit, une ou deux peuvent suffire.  

 

En suivant ces différents points, nous avons supprimé les poubelles des toilettes et de la salle de bains. Notre poubelle ménagère est notre ancienne poubelle de salle de bains (donc très petite) et met environ 1 mois à se remplir (et encore, c’est parce que l'on ramène toujours des déchets de l’extérieur du type cadeaux ou invités, parce que parfois on oublie un aliment ou un ingrédient et que le magasin de vrac n’est pas à côté de la maison et parce qu’on craque parfois c’est humain !). Mais nous allons la diminuer encore !

Nous avons encore des déchets recyclables bien sûr, car les magasins de vrac ne sont pas proches de chez nous et car on n’y trouve pas de tout mais chacun fait en fonction de son lieu d'habitation. Il nous reste les capsules et packs de bière, les bouteilles de vinaigre blanc, un peu de papier (tout ce qui n’est qu’imprimé sur le recto a une seconde vie en papier bloc notes), les contenants en papier/carton de certains produits de base pour fabriquer nos tambouilles faites-maison, les cartons des tablettes de chocolat car la seule marque avec emballage entièrement compostable est très chère je n’achète pas souvent (oups mon pêché mignon), etc. Et bien sûr le verre (vivement le retour de la consigne), le compost avec épluchures, fânes, contenu des toilettes sèches à venir (même si nous réduisons en utilisant certaines coquilles d’œufs au potager, le marc de café en gommage et potager, en évitant d’éplucher concombre, pommes de terre, ... si possible, etc.).

Mais n'oubliez pas : CHACUN AVANCE A SON RYTHME, ne culpabilisez pas si vous estimez avoir fait une erreur ! Chacun de vos petits gestes compte !

D'autres idées ? Commentez plus bas, merci !